Le point sur la colonisation urbaine : 20 000 à 25 000 Français s’installent chaque année en Bretagne

Le point sur la colonisation urbaine 20 000 a | peuplebreton

PNB – Les chiffres récents de la colonisation que connaît la Bretagne pourraient être évalués sur la base des dernières analyses de l’INSEE français. Entre 20 000 et 25 000 colons s’installent chaque année en Bretagne, la majorité à Rennes et sur le littoral vannais.

Analyse quantitative

71 000 personnes se sont installées en Bretagne en 2019, contre 61 000 en 2013, dont :

  • 27% sont originaires de région parisienne (19 000 individus)
  • 20 % sont originaires des Pays de Loire, dont une part importante de la région bretonne nantaise (13 700 individus)
  • 20 % sont des Bretons nés en Bretagne administrative qui reviennent (13 500 individus)
  • 9% sont originaires de Normandie (6 000 individus)
  • 13% sont des particuliers venant directement d’autres pays étrangers (10 000 particuliers) dont 5 000 Français

Sur la même période, 49 000 personnes ont quitté la Bretagne, un chiffre stable depuis 2013. Il s’agit donc d’une augmentation nette de 22 000 individus.

Profil qualitatif

Pour les arrivées, 16% de ces 71 000 personnes sont des retraités, soit 11 600 personnes) dont 4 600 franciliennes. Les étudiants représentent 14% du total (10 000 individus) et les travailleurs 52% (37 000 individus).

Côté départs, les jeunes Bretons de 20 à 24 ans sont les plus nombreux à quitter la Bretagne (14 000 individus), principalement pour leurs études.

Capture décran 2023 11 23 à 22.56.07 | peuplebreton

Géographie

Les zones d’implantation de ces populations sont principalement Rennes, Saint-Malo, le côté vannais, notamment pour les retraités, et la région Brest-Crozon.

Capture décran 2023 11 23 à 23.06.43 | peuplebreton

Au total, environ 30 % de ces 71 000 personnes qui s’installent en Bretagne sont des Bretons (Bretagne administrative & Loire-Atlantique). Ce sont donc 50 000 étrangers qui s’installent chaque année en Bretagne.

La part que représentent ces non-Bretons sur les 50 000 personnes qui quittent la Bretagne chaque année est indéterminée, mais peut représenter 50 % ou plus, en raison de l’important transit professionnel, tant dans le secteur privé que dans la fonction publique française.

On peut raisonnablement estimer que chaque année 20 000 à 25 000 colons s’installent définitivement en Bretagne, dont un tiers de retraités. Ils s’installent principalement à Rennes pour les actifs, et sur la côte vantoise pour les retraités.

En 2023, environ 70 % de la population bretonne est d’origine bretonne. Parallèlement, environ 2 millions de Bretons sont établis en France.

Source : INSEE

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook

Retrouvez notre podcast mensuel sur Nuage sonore

Rejoignez le PNB : [email protected]